Soirée Mécénat du 12 avril : une première réussie !

Martin Kubich présente le 1er Festival d’été accompagné de Frédéric Aguilera, Étienne Béchet de Balan et Charlotte Benoit (Photo Laurence Plancke pour la Mairie de Vichy)

Éditorial du Président

Belle réussite que cette première soirée des Mécènes, construite en accord parfait entre Martin Kubich et son équipe, et l’équipe « Mécénat » de l’AOVi! Créée il y a deux ans avec pour objectifs le soutien à la programmation de l’Opéra de Vichy et l’aide à l’accès des jeunes à la culture artistique, l’Association des Amis de l’Opéra de Vichy est ouverte aux personnes privées (+ de 80 membres fin 2017), mais bien sûr aussi aux Entreprises.

Etienne Béchet de Balan - Président de l'AOVi

Etienne Béchet de Balan – Président de l’AOVi

Pour ces dernières, leur participation à notre « Club des Mécènes » leur donne accès, selon la formule choisie, à toutes sortes de possibilités : inviter leurs clients à des spectacles de qualité dans un cadre prestigieux, mais aussi organiser des soirées spéciales sur la scène de l’Opéra. À coup sûr, des évènements qui marqueront durablement tous les esprits !

C’est aussi pour les entreprises leur permettre, dans le cadre de leur politique sociale, de faire bénéficier leurs collaborateurs de places gratuites aux spectacles. C’est enfin, plus globalement, par l’aide à la notoriété de l’Opéra de Vichy, de participer à l’attractivité de la région, et y faire venir des collaborateurs de talent.

Contactez-nous, nous trouverons la solution la mieux adaptée à vos besoins.

Bienvenue au club des Mécènes !

Captura de pantalla 2016-08-22 a las 10.14.06

Paroles d’organisateurs

« La culture est un vecteur d’attractivité territoriale important ; nous voulons développer dans ce domaine des partenariats porteurs avec le monde de l’économie. »

Frédéric Aguilera

« Grâce à ce nouveau Festival, Vichy entend renouer avec la renommée de capitale d’été de la musique, qui fut la sienne à l’ouverture de son Opéra. »

Charlotte Benoit

« Valorisant pour l’entreprise, le mécénat est aussi important pour l’Opéra. On a tous à y gagner ! Pour y arriver, il devient essentiel de créer du lien et de développer des actions communes établissant des passerelles entre nous. »

Martin Kubich

Invités à se présenter à l’entrée des artistes, les dirigeants ont été accueillis directement sur la scène de l’Opéra. Histoire d’avoir un autre regard sur son magnifique théâtre à l’italienne…

Ce sont les membres de la commission de l’AOVi dédiée au « Mécénat d’Entreprise » qui les ont accompagnés tout au long de cette soirée de présentation, organisée spécialement à leur intention.

« Les différentes formules d’adhésion proposées s’avèrent susceptibles de correspondre aux entreprises quelle que soit leur taille. Grands groupes internationaux implantés sur la région ou PME locales, chacun peut trouver le « pack » correspondant à ses attentes : invitations à des spectacles, présentations privées, participation aux événements du club des Mécènes, etc. »

Gérard Limousin

« La soirée du 12 avril a représenté une belle ouverture pour les chefs d’entreprises thiernois et clermontois déjà rencontrés. La qualité de la programmation du Festival les a séduits et les nombreuses opportunités proposées par notre club ont achevé de les convaincre pour certains d’entre eux. Les essais marqués devraient être bientôt transformés en adhésions… »

Jocelyne Le Guidec

« Le plus dur consistait à réunir les conditions et les premiers membres permettant au club des Mécènes de l’Opéra de Vichy de démarrer véritablement. Cette rencontre marque la concrétisation du travail de fond opéré depuis la constitution de l’AOVi. Parmi les PME du bassin vichyssois ayant répondu favorablement à notre invitation, plusieurs d’entre elles envisagent de rejoindre les rangs de nos partenaires. Ces mécènes vont devenir nos meilleurs ambassadeurs auprès des entreprises. »

Bernard Poulet

Témoignages d’entreprises

Plus d’une quinzaine de sociétés implantées sur Vichy, son agglomération, son département et sa région, ont répondu présentes à l’invitation de l’AOVi, envoyée via l’agence de développement économique de Vichy Communauté.

Déjà partenaires de l’Opéra de Vichy ou prêtes à rallier le Club des Mécènes, elles ont pu entendre, et surtout comprendre, les enjeux d’une pratique accessible à tous les chefs d’entreprise (et dirigeants associatifs), quels que soient leur chiffre d’affaires et le montant de leur don.

Directeurs, managers d’hôtel ou responsables du développement d’imprimerie, dirigeants d’entreprises du second-œuvre du bâtiment, de coutellerie ou encore responsables régionaux de groupes d’envergure nationale : chacun peut bénéficier à son niveau de la dynamique culturelle insufflée par l’Opéra de Vichy et de ses retombées économiques !

« Notre groupe, bien implanté sur une vingtaine de sites en région Rhône-Alpes/Auvergne et Bourgogne, va pouvoir envisager diverses actions auprès de ses principaux prescripteurs. L’Opéra de Vichy constitue véritablement un bel outil de communication, ainsi qu’un lieu d’échanges privilégiés. »

Responsable Auvergne d’une entreprise nationale

« Conscients de la chance que nous avons d’habiter une aussi belle ville et désireux de participer à la vie culturelle de notre territoire, nous voulons adhérer au Club pour pouvoir rencontrer régulièrement les différents acteurs économiques. Les 25 salariés de notre entreprise et nos principaux clients pourront quant à eux profiter d’invitations à des spectacles de qualité pour lesquels ils seront aux premières loges ! »

Dirigeant d’une PME locale

Tous en scène !

À l’occasion de cette soirée présentant le 1er Festival d’été au Club des Mécènes de l’AOVi, ses participant(e)s ont reçu une première leçon de violoncelle vraiment particulière. Elle leur a été donnée par Antoine Payen, alias Tonycello.

Oeuvrant à l’Opéra-Théâtre de Limoges, cet agrégé de musique passionné de musique de chambre s’avère également fin connaisseur de la chanson française dans tous ses répertoires. La biographie améliorée par ses soins explique que « maladroit (mais désireux de bien faire), incapable d’écrire quelques chansons, il se borne à chanter comme il peut celles des autres.»

Un numéro très « bling-blang »

L’initiation « très sommaire » proposée par Tonycello repose sur les deux accords de base de son instrument de prédilection : « le bling et le blang ». Exemples de chansons à l’appui, il interprète plusieurs titres d’auteurs-compositeurs illustrant cette règle de base (tels que Georges Brassens ou Benabar), sans oublier des exceptions « bling-bling » qui viennent la confirmer (comme Carla Bruni)…

Depuis 2011, flanqué de son seul violoncelle, Tonycello déambule sur les scènes de France et de Navarre : théâtres ou cafés théâtres, salles des fêtes ou conservatoires, « peu importe l’endroit ou l’âge de mon public, mes spectacles doivent être compréhensibles pour tous

Violoncelliste funambule tout en finesse et en (auto) dérision, il a reçu le P’tit Molière du meilleur spectacle musical accompagné de sa « grosse guitare avec archet ». Son style bien à lui consiste à « casser les codes en introduisant l’humour, y compris dans le sacré de l’opéra. J’aime faire voyager mes spectacles qui peuvent s’étoffer au fil des auditoires et des lieux rencontrés. Tonycello enrichit le jeu d’Antoine ! »

Tonycello, quand le violoncelle s’accorde à l’humour

« Chansons pauvres… à rimes riches » va ainsi partir en tournée dans plusieurs communes de Vichy-Communauté en juillet et août prochains. «Martin Kubich l’avait vu dans le Limousin et m’a proposé de le faire vivre cet été hors les murs de l’Opéra. »

Alors que sa dernière création « La Migration des Tortues » sera présentée sur la scène vichyssoise, Tonycello « clown facétieux issu d’un mariage heureux entre Charlie Chaplin et Gaston Lagaffe, va, tel un fil rouge, promener sa carrure dégingandée tout au long du festival ». (Martin Kubich)


Lettre de l’AOVi n°1 – Textes et conception Véronique Durupt